Bienvenue en Bourgogne-Franche-Comté !

Découvrez la région Bourgogne-Franche-Comté
Cette grande région de l'Est de la France comporte 8 départements qui recèlent de 1001 merveilles !
Bourgogne-Franche-Comté : le tourisme nature !
Une Histoire riche, des cultures typiques, un patrimoine inégalé, des paysages à couper le souffle, ...
Une région d'arts et de culture(s) !
Artistes nés et/ou inspirés par la Franche-Comté, architectures de haute qualité, cultures locales authentiques et folklore sont autant d'atouts de chaque coin de la région Bourgogne-Franche-Comté !
Détente et loisirs en Bourgogne-Franche-Comté
La Bourgogne-Franche-Comté permet de se ressourcer partout, tout le temps grâce à ses nombreux festivals, sports, plages, divertissements, etc.
Gastronomie bourguignonne et gastronomie comtoise
La gastronomie franc-comtoise et la gastronomie bourguignonne disposent aussi bien de spécificités que de points communs. Faisons un petit tour gourmand en Bourgogne-Franche-Comté ...

Musée des Beaux-Arts de Dijon

Le Musée des beaux-Arts de Dijon occupe l'ancien palais ducal de l'Etat Bourguignon. Il a été fondé le 30 novembre 1787 par décret des Etats de Bourgogne (institution composée de représentants des trois « estas » du duché).

Musée des Beaux-Arts de Dijon

  • Historique

Le Palais des Ducs de Bourgogne consiste en un ensemble architectural construit aux XIVème et XVème Siècles (le palais ducal) dans un style gothique. Puis, d'autres bâtiments ont été construits aux XVIIème et surtout XVIIIème Siècles, dans un style classique, avec le dessin de la place royale, aujourd'hui place de la Libération. Quant à la façade du musée des Beaux-Arts, elle a été élevée au XIXème Siècle à l'emplacement de la Sainte-Chapelle de Dijon qui a été détruite en 1802.

Le projet de Musée des Beaux-Arts a émergé en 1783, lors de la décision de construire l'aile orientale du Palais. Toutefois, c'est le 30 novembre 1787 que le musée des Beaux-Arts a officiellement été fondé, par décret des Etats de Bourgogne. L'Ecole de dessin avait été fondée par François Devosge le 24 mars 1767. Il s'agissait d'une école gratuite et ouverte à tous. Aussi, grâce à la création du musée des Beaux-Arts, l'apprentissage du dessin devait être facilité ; en effet, les élèves pouvaient trouver dans ce musée un ensemble d'oeuvres pouvant servir d'autant de modèles.

Le Musée des Beaux-Arts était sous protection des Etats de Bourgogne. Les oeuvres y étaient rassemblées en 2 salles : la salle Condé (appelée "salon Condé"), galerie des batailles à la gloire du grand Condé (Louis II de Bourbon-Condé) rassemblant des peintures et la salle des statues (ou salle des antiques) où se trouvaient des copies d'antiques en plâtre et en marbre.

Ce Musée des Beaux-Arts de Dijon a officiellement ouvert ses portes aux élèves le 30 novembre 1787 et le 7 août 1799 (ou 20 Thermidor an VII) pour le public. Dès l'inauguration, le musée a connu un succès fulgurant.

  • Les collections

Salle du parcours XVIIIe Siècle du musée des Beaux-Arts de DijonLe Musée des Beaux-Arts de Dijon est composé de 2 salles : le salon Condé pour les peintures et la salle des Statues destinée aux sculptures. Les collections du musée sont composées des collections constituées par les œuvres des lauréats des prix de Rome ainsi que par les saisies révolutionnaires. Les collections s'enrichiront progressivement de diverses acquisitions et donations.

Aujourd'hui, on retrouve diverses collections :

  • Les Antiquités Egyptiennes

340 oeuvres sont exposées sur les 1000 que détient le musée. Il s'agit d'une collection en lien avec l'art funéraire égyptien. On retrouve notamment dans cette collection les masques funéraires de la période romaine de l'Égypte ainsi qu'une série de 11 portraits peints sur bois : les « portraits du Fayoum » (ce sont des portraits funéraires peints insérés dans les bandelettes au niveau du visage de la momie).

  • La Salle du Chapitre

Cette salle a été créée en mémoire de la Sainte-Chapelle (il s'agissait d'une église dédiée à la Vierge et à saint Jean l’Évangéliste qui a été détruite en 1802. Elle occupait l'aile orientale du musée). On y retrouve donc des souvenirs de cette Sainte-Chapelle ainsi que des souvenirs de l'Ordre de la Toison-d'Or (ordre de chevalerie créé par Philippe le Bon en 1430).

  • L'Etat Bourguignon

On retrouve un large éventail de l'héritage de l'Etat Bourguignon avec des Primitifs flamands, suisses, allemands et italiens. On retrouve également de nombreuses oeuvres d'artistes locaux (mesnuiseries, peintures, sculptures baroques, oeuvres de membres de l'Ecole de Dessin de Dijon, etc.).

Dans la grande salle du Palais des Ducs, on retrouve également les tombeaux des Ducs de Bourgogne.

  • Peintures de la Renaissance au XVIIIème Siècle

De nombreux courants artistiques sont représentés dans cette collection : la Renaissance Italienne, l'Ecole de Fontainebleau, les Ecoles étrangères du XVIIème Siècle, toiles du XVIIIème Siècle de genres picturaux variés (peintures historiques, peintures de genres, portraits, payasages, natures mortes), etc.

  • Peintures et sculptures du XIXème Siècle

De nombreuses sculptures du XIXème Siècle côtoient des peintures romantiques, réalistes, symbolistes, avec des oeuvres d'artistes officiels et les Indépendants aussi bien que de locaux.

  • Oeuvres d'art moderne

On retrouve de nombreuses oeuvres d'art moderne de styles cubistes, expressionistes, de l'Ecole de Paris des années 1950-60-70, sans oublier l'importante collection de sculptures de François Pompon.

  • Les arts graphiques

Un important cabinet d'arts graphiques est présent au musée des Beaux-Arts. On retrouve 10 500 dessins et 60 000 gravures d'artistes célèbres voire très célèbres : Poussin, Géricault, Delacroix, Daumier, Modigliani, Millet, etc.

 

  • Le Palais des ducs de Bourgogne : un site classé

Le Palais des ducs de Bourgogne, qui abrite le Musée des Beaux-Arts ainsi que la mairie de Dijon, est un site classé :

 Monument Historique"Monument Historique" par liste de 1862 et 1 arrêté du 22/05/1926, avec la description suivante :

"Restes du Palais des Ducs de Bourgogne : grand corps de logis comprenant la salle des Gardes ; tour de Philippe le Bon ; tour de Bar et escalier de Bellegarde ; cuisines ; façades sur la cour d'honneur, couvertures et salles du rez-de-chaussée du bâtiment adossé au grand corps de logis. Restes du Palais des Etats de Bourgogne : façades sur la cour d'honneur et sur la cour de Flore et couvertures de la grande salle des Etats ; vestibules de la grande salle des Etats avec l'escalier monumental de Gabriel et le porche donnant accès de la rue de la Liberté à la cour de Flore ; chapelle des Condé ; façades, couvertures et salles du premier étage du bâtiment donnant sur la cour d'honneur contigu à la chapelle et à la grande salle des Etats ; façades, couvertures et salle du premier étage du bâtiment contigu à la chapelle et donnant sur la cour de Flore et sur la rue des Forges ; façades et couvertures du bâtiment d'angle donnant rue Porte-aux-Lions et cour de Flore avec retour surla rue de la Liberté ; grilles et guérites de la cour d'honneur ; façades sur les deux cours et sur la rue Rameau, couvertures et salle Hébé au premier étage des bâtiments donnant sur la cour d'honneur et sur la cour de Bar ; façades et couvertures du bâtiment donnant sur la rue Rameau et la cour de Bar ; façades sur la cour de Bar et la place des Ducs et couvertures du bâtiment reliant l'escalier de Bellegarde au grand corps de logis du Palais des Ducs. Bâtiments donnant sur la place Rameau : façades et couvertures : classement par liste de 1862, délimité par arrêté du 22 mai 1926" (Source : Ministère de la Culture)

logo unesco"Patrimoine Mondial de l'UNESCO" (dans l'ensemble "Climats du Vignoble de Bourgogne"), le 4 juillet 2015, avec le descriptif suivant :

"Les climats sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon. Elles se distinguent les unes des autres par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage...) qui ont été façonnées par le travail humain et peu à peu identifiées par rapport au vin qu'elles produisent. Ce paysage culturel est composé de deux éléments : le premier couvre des parcelles viticoles, les unités de production associées, des villages et la ville de Beaune. Cette première composante représente la dimension commerciale du système de production. La seconde composante est le centre historique de Dijon qui matérialise l’impulsion politique donnée à la formation du système des climats. Le site est un exemple remarquable de production viti-vinicole développé depuis le haut Moyen Âge." (Source : Unesco)

- Pour en savoir + :

Site officiel du Musée des Beaux-Arts de Dijon : http://mba.dijon.fr/

- Carte situant le Musée des Beaux-Arts de Dijon :

Imprimer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook

Twitter

Réserver un Hôtel

Booking.com

Réservez une chambre d'hôtel ou un autre hébergement en totale sécurité grâce à notre partenaire Booking.com.
Plus de 2000 hébergements référencés en Bourgogne-Franche-Comté : comparez les prix et bénéficiez des meilleurs tarifs d'hébergement garantis !

Please publish modules in offcanvas position.

Bfcomte - Age Themes